Des nouvelles de Guy Mollard


pendant-le-confinement / mercredi, avril 8th, 2020

L'art du confinement

« Entre un dedans subi et un dehors attendu ».  Quelle peut bien être l’influence de cette période « d’enfermement » sur la création artistique ? Voilà la question qui est posée et à laquelle nous sommes amenés à réfléchir.

Aussi le collectif de la galerie ART + de Pamiers a sollicité les artistes et les a invité à partager avec nous tous leurs œuvres réalisées sous confinement. Ces œuvres finies ou en devenir s’offriront ainsi à vos réflexions. L’esprit reste-t-il libre de rêver, de voyager, d’imaginer ?

Les artistes ont la chance, grâce à leur travail, de s’évader, d’expulser leur solitude, leur angoisse, leur crainte de l’avenir. Cela est-il perceptible dans leurs œuvres ? Une « porte mentale » reste-t-elle ouverte, y a-t-il une échappatoire ?
Certes il y aura un après … de toutes façons nous sortirons de ce cauchemar car l’art est définitivement plus fort que le confinement.

Guy Mollard

AKOUMA I « Prisonnier, il y a indéniablement un cadre restrictif, castrateur, autour du tableau. On dirait la fenêtre d’une cellule. On peut même y deviner au centre quelques larmes. Après la sidération, c’est le déni et le pourquoi. »
AKOUMA II « Le stade de la réflexion est arrivé. Y a-t-il un sens dans ce chaos ? Y a-t-il une porte de sortie ? »
AKOUMA III -Comme une envie d'évasion, d'ailleurs pour rompre avec la routine qui tue le désir.
PAUSANIA -L'horizon est toutefois bouché, le monde est figé, séparé, compartimenté, ... il faut dire que les temps ont changés.

4 réponses à « Des nouvelles de Guy Mollard »

  1. Cher Guy Mollard,

    Quelle poésie dans ces voyages intimes ! Votre barque n’est « point avare ni haineuse » et nous amène loin, à la lisière de nous-mêmes. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.