Des nouvelles de Loïc Marchand


pendant-le-confinement / mercredi, avril 8th, 2020

Dans le cadre d’un futur partenariat entre l’association la Biz’ArtRit de Foix et la Galerie des Carmes de Pamiers, qui donnera lieu à une exposition thématique collective sur les deux lieux, les artistes de la Biz’ArtRit vous donnent aussi de leur nouvelle. Nous remercions l’association Art+ pour leur invitation. 

Démarche Artistique
Habituellement mon travail s’articule autour du cinéma et du dessin. Durant cette période de confinement il m’a paru interessant de me confronter à de nouveaux médiums.Ainsi, je poursuis mon travail de recherche plastique autour de la planche anatomique (humaine et animale) amorcé en dessin avec désormais la peinture et la gravure sur verre.
L’idée de cette création et de pouvoir mêler un travail de peinture à un travail de gravure sur verre. je grave sur une vitre l’anatomie de la mouche qui se superpose à sa représentation picturale (peinture).La gravure est associée à un éclairage qui dessinera les ombres du squelette sur son propre corps. je m’ oriente donc vers une installation mêlant trois médiums …..

Sa majesté la Mouche
La mouche a depuis toujours été perçu comme une nuisance, un parasite, une créature exaspérante avec son bourdonnement incessant et son habilité à échapper à la tapette. il n’ en a pas toujours été ainsi ,dans l’Egypte son obstination à nous tourmenter était considérer comme un modèle de ténacité au combat. on peut aussi penser a son rôle de pollinisateur. La mouche est l’unique pollinisatrice… du cacao, dont la fleur qui sent le champignon l’attire irrésistiblement. Elles servent également de nourriture aux oiseaux et insectes, et restes essentielle dans l’ équilibre de la chaîne alimentaire, n’oublions pas non plus son rôle de charognard sans elles, les matières en décomposition mettraient beaucoup plus de temps à se recycler. La mouche, cet animal sombre et raffiné n’est pas le malpropre que l’on pourrait penser, ni le parasite que l’on voudrait nous faire croire.
Ce travail artistique nous propose une remise en question, une nouvelle lecture de ce qui nous répulse depuis la nuit des temps. Laissons nous séduire par le charme de cet insecte mal-aimé…

Light on the fly «work in progess» Acrylique / bois / gravure sur verre 80x90Cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.