Vernissage Ekin Kirimkan et Marie Besche


Vernissages / jeudi, mars 5th, 2020

Formée au dessin à l’Académie Royale des Beaux-arts de Bruxelles, Ekin Kirimkan s’est initiée à la gravure à l’Académie d’Ixelles. Elle rejoint en 2010 l’atelier de gravure « La Main Gauche » à Toulouse dont elle intègre le Collectif et y enseigne la gravure jusqu’en août 2016. Elle est aujourd’hui installée à Sainte-Croix-Volvestre, en Ariège, où elle dispose d’un atelier de gravure.

Professeur d’arts appliqués en lycée professionnel, Marie Besche a étudié l’histoire de l’art, l’ébénisterie et le design. Diplômée des Beaux-Arts de Toulouse, elle a appris la bavure avec Gérard Bancal et vit à Saint-Girons.
 
« Parce que la gravure est un corps à corps avec la matrice, une fouille dans ses entrailles, elle révèle couche après couche sa mémoire et sa matière et les fait remonter à la surface par le biais de multiples interventions chimiques et alchimiques. La taille devient trace et s’inscrit dans la mémoire du temps. La trace, l’empreinte, induite par le report révèle un principe lié à l’existence des fossiles » Ekin Kirimkan
 
« Mes paysages sont la plupart du temps croqués sur le vif dans une première couche de vernis. Les outils de la gravure permettent d’enrichir ce croquis de traits fins, d’intensités différentes, de matières légères. Dans le temps long de la gravure s’immisce la rêverie, l’anecdote, chaque morsure amenant une nouvelle morsure. Le dessin se fabrique ainsi, par un échange entre la technique et mon inspiration » Marie Besche